Chronique du jour : Le spectre de la division met l’opposition en lambeaux

Mardi, 16 avril 2019 (GabonInitiatives) – Lorsque 14 députés du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), s’étaient levés pour demander une aggiornamento aux dirigeants de leur parti, nous croyions naïvement à une action salvatrice et républicaine. On attribuait d’ailleurs à Guy Nzouba Ndama (GNN) cette fronde contre les structures du parti centenaire. L’exclusion des 14 ayant entraîné plus tard le divorce, la formation d’un nouveau parti était inévitable. Ce fût la naissance du PDG héritage et modernité qui utilisait même les effigies de feu Omar Bongo Ondimba.

Après le démission de GNN du perchoir et du PDG, on croyait qu’il allait tout naturellement rejoindre ses camarades; peine perdue, il a plutôt siphonné le parti fondé par les exclus, et ce fût le début de la fin.

Avec la revendication du leadership, les calculs politiciens, ce qui devait constituer une force de renouvellement du “centre droit” politique au Gabon est en train de connaitre le sort malheureux vécu par le MORENA qui ne s’est jamais relevé de ses divisions.
Héritage et Modernité, Rassemblement Héritage et Modernité, Les Démocrates, Rassemblement Patriotique et Modernité, et puis RHM Menga, le déchirement continue, et quelque soit le verdict du tribunal, ce courant ne serait plus que lambeau.

Et le PDG et ce qui en reste rit sous cape, et restera encore pour longtemps indéboulonnable. Ainsi se terminent tous ses adversaires.
Quelle tristesse!

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photos : DR

GI/PLO/FM/19