Chronique du jour : Que se passe -t-il entre le SAMU SOCIAL Gabonais et la chargée d’étude du ministère du Budget ?

Lundi, 11 février 2019 (GabonInitiatives) – Depuis plus d’un demi siècle, la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a instauré, à la demande de feu président Omar Bongo Ondimba, le branchement social et le tarif social. Est considéré comme branchement social, un branchement d’eau et d’électricité dont le coût est inférieur à 50 000 Fcfa.

Le tarif social, lui, est pratiqué sur les consommateurs de moins de 120 kwh ou de 5m3 d’eau par mois. Au dessus de ces consommations consécutives pendant trois mois, le client perd le bénéfice du tarif social.

Selon de nouveaux indicateurs sociaux corroborés par l’étude Mc Kinsey, le taux de pauvreté au Gabon est alarmant. Pour y faire, le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, a instruit le Gouvernement de lui proposer des solutions innovantes en vue de lutter contre la pauvreté des gabonais à travers l’accès gratuit à certains services sociaux de base.

C’est dans le cadre de cette lutte contre la pauvreté qu’un programme ayant pour objectif d’accorder un accès gratuit à l’eau et à l’électricité aux gabonais économiquement faibles (GEF) est en cours d’étude. Il serait piloté par le Secrétariat général du Ministère du Budget et des Comptes publics (SGMBCP).

En vue de sa budgétisation, le SGMBCP chercherait à identifier les GEF. Il s’est rapproché à cet égard des organismes tels que le SAMU SOCIAL, le FNAS, la CNAMGS, la CNSS …aux fins de lui fournir une liste des GEF admissibles à ce dispositif.

Croyant bien faire, le coordonnateur du SAMU SOCIAL se serait approprié le dispositif en publiant en son nom propre comme initiateur de ce dispositif, un communiqué chez Gabonactu, invitant les gabonais de deux sexes à se rapprocher de son siège avec un certain nombre de papiers pour constitution d’un dossier en vue de bénéficier de la gratuité de l’électricité et de l’eau.

Informé, le SGMBCP, a réagit avec vigueur à travers un message de Mle Flore Koundi Koussou, suspendant la collaboration avec le SAMU SOCIAL, tout en laissant une petite ouverture à savoir attendre les termes de référence (TDR) qui seront adressés aux futurs partenaires.

Devant ce qu’il considère comme une humiliation, le coordonnateur du SAMU SOCIAL, piqué au vif dans son amour propre, a viré tout simplement du Forum Watsapp du SAMU SOCIAL, Mle Flore Koundi en guise de représailles, comme pour dire, ” tu me donnes un coup, j’égalise”.

En attendant la réaction qu’on dit imminente du SGMBCP, qui risque à son tour de dire ” tu égalises, je te donne un coup“, on peut se demander jusqu’à quand l’action publique fera l’objet d’un tel traitement?

Dans tous les cas, il est temps que le Premier Ministre sévisse.
Bon début de semaine et agréable journée.

PETIT-LAMBERT OVONO
Évaluateur certifié des politiques publiques.

GI/PLO/FM/19