Chronique du jour : Le plan de relance de l’économie (PRE) n’atteindra pas ses objectifs

Mardi, 9 avril 2019 (GabonInitiatives) – Avec pas moins de cinq programmes à mettre en œuvre, le Pan de Relance Économique (PRE), qui bénéficie de l’appui des bailleurs de fonds, et de celui emblématique du Fonds Monétaire International (FMI), semble au point mort.

Les évaluations semestrielles exigées lors de l’accord entre le Gabon et le FMI pour la facilité de crédit, sont effectuées par les équipes du FMI qui, dans leurs trois premières revues, ont pointé du doigt de nombreux manquements dans la mise en œuvre des activités.
La coupe semble pleine cette fois avec les retards constatés dans le respect de paiement de la dette extérieure, à tel point qu’on peut s’interroger sur la performance du coordonnateur gabonais de ce programme.

En d’autres termes, le suivi ou monitoring de la mise en œuvre du programme librement signé par le Gabon avec le FMI piétine.
Il est donc constaté que la 4ème revue ou rapport d’évaluation qui est programmé pour être présenté au conseil d’administration du FMI en juin 2019 ne le serait pas. Resté dans les effets d’annonces sans que les résultats escomptés des programmes soient atteints, le Gabon a cette fois ci le dos au mur.

Il va falloir beaucoup d’ingéniosité à Julien Nkoghe Bekale et à son ministre de l’économie Jean-Marie Ogandaga pour convaincre les administrateurs du FMI, avec de simples annonces, pour accepter qu’un nouveau chèque soit signé en faveur du Gabon. Dur dur.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photo : DR

GI/PLO/FM/19