Chronique du jour : Le PDG en lambeau dans la commune de Bitam

Mardi, 5 février 2019 (GabonInitiatives) – Bis répétita, ce qui s’est passé en 2013 dans le département du Ntem, vient de se passer dans la commune de Bitam avec une petite nuance.

Souvenez, en 2013, 14 conseillers de l’opposition avaient battu 17 conseillers du PDG au pouvoir. Un indépendant avait alors été élu président de l’Assemblée départementale du Ntem.

Cette fois-ci, c’est dans la commune de Bitam que le PDG vient de mordre la poussière à travers la défaite des candidats du parti investis comme maires adjoints.

En effet, il faut noter que le PDG est majoritaire au conseil municipal avec 17 Conseillers; 10 Conseillers DN; 6 Conseillers (LD/HM).
Parmi les candidats investis par le PDG, seul Jules Mbélé Assoko a pu sauver sa peau, et a été élu Maire avec les voix de l’opposition en battant Micheline Esseng Tomo candidate DN.

Les autres candidats investis par le parti à savoir: Zué Obiang au poste de 1er Maire Adjoint, Oumarou Baba Toukour au poste de 2ème Maire Adjoint, et Paul Clarins MENGUE au poste de 3ème Maire Adjoint ont tous mordus la poussière, à cause, dit-on, d’un groupe de conseillers PDG qui ont purement et simplement désobéi aux orientations du parti.

En clair, la discipline au sein du PDG a volé en éclat au cours de ce vote à Bitam.

Au finish, le nouveau bureau du Conseil Municipal de Bitam est composé comme suit:
Maire: MBELE Jules (PDG)
1er Adjt: NDONG NKOULOU (DN)
2è Adjt: OBAME OKE Servais (LD/HM)
3è Adjt: MBANG Jack (LD/HM).
Voilà les faits.

Quelles sont les premières analyses?

Il ne faut pas se voiler la face, Bitam est un village du clan Essandone devenu ville. Les Essadone revendiquent à ce titre, les postes politiques de la ville. Pour être élu, Mbélé Jules a sans doute bénéficié des voix de Démocratie Nouvelle, le parti de l’Essadone René Ndemezo Obiang, mais en echange des votes des conseillers PDG fidèles à Mbele Jules pour faire élire Ndong Nkoulou, un Essadone, et Membre de DN.

C’est sans doute ce scénario qui a fait perdre les autres postes d’adjoints à l’autre groupe de conseillers PDG. Comment et quelle l’attitude va adopter la commission de discipline du PDG? Difficile à dire.

Mais comme l’a reconnu Tony Ondo Mba, Ministre et Député de Bitam, la commune est gérée en cohabitation.

Cohabitation entre un ressortissant du département et du clan effack, et les autochtones de la ville du clan Essadone. Cohabitation ensuite entre le PDG et l’opposition DN.

Les arbitres seront les Démocrates (en fait les Souverainistes déguisés en Démocrates) et Héritage et Modernité. Telle est la réalité qui prévaut à Bitam.

Bonne journée.

Crédit photo :AGP

PETIT-LAMBERT OVONO
Évaluateur certifié des politiques publiques.

GI/IPLO/FM/19