Chronique du jour : La nuisance actuelle peut – elle venir à bout du régime de Libreville ?

Mercredi, 9 janvier 2019 (GabonInitiatives) – Ne nous voilons pas la face, depuis l’arrivée d’Ali Bongo Ondimba au pouvoir en 2009, presque tout a été tenté pour le diaboliser, pour l’enlever du pouvoir, sans succès. Alors que ses adversaires n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs, le fils Ondimba lui, atteint les siens.

Bien entendu, chaque protagoniste utilise sa stratégie et les ressources à sa disposition pour obtenir les résultats escomptés de son projet.

Mais un fait nouveau est apparu dans ce combat à savoir que Ali Bongo n’est plus la seule cible à abattre, désormais, c’est aussi avec le PDG et le système Bongo qu’il faut en finir.

Mais puisque tout a été tenté contre Ali Bongo, non pour l’aider à développer le Gabon, mais pour l’écarter du pouvoir sans réussir, on constate que les auteurs de toutes ces machinations, qu’on retrouve dans les deux camps politiques (soudés par une sorte d’alliance virtuelle contre nature), se contentent de la diabolisation du système Bongo et du pouvoir PDG auquel ils ont tous déjà appartenu, et dont ils tiennent les fortunes dont ils utilisent les acquis.

Si leur lutte se limitait au seul Ali Bongo, on pouvait à la rigueur penser à une cible atteignable; mais en y associant le système PDG d’Omar Bongo sans prendre la mesure de toutes ses forces et de ses faiblesses, les adversaires d’Ali Bongo et du système Bongo -PDG n’ont aucune chance de réussite.

Ni leur stratégie, ni leurs moyens ne sont à leur hauteur de ceux du camp Bongo auquel ils appartiennent encore d’une façon ou d’une autre, le cordon ombilical n’étant pas totalement coupé.

Tout au plus, ils ont résolu de se contenter de la simple nuisance. C’est ce spectacle désolant qu’on sert au peuple gabonais depuis bientôt 10 ans. C’est en tout cas notre conviction.

Bonne journée à tous dans la paix.

PETIT-LAMBERT OVONO
Évaluateur certifié des politiques publiques.

GI/PLO/FM/19