Chronique du jour : A quel niveau se situe la mise en oeuvre du programme électoral 2016 – 2022 d’Ali Bongo ?

Mercredi, 19 juin 2019 (GabonInitiatives) – La réponse à cette question implique qu’un système bien huilé de suivi (monitoring) et d’évaluation a été préalablement conçu, déployé, et mis en place pour alimenter le Tableau de Bord nécessaire pour contrôler l’avancement des activités de mise en œuvre de ce programme électoral.

Le Bureau de Coordination du Plan Stratégique Gabon Émergent (BCPSGE) s’en est-il occupé ? Rien n’est moins sûr. Toujours est-il que c’est bien au Gouvernement qu’incombe la mise en œuvre du programme électoral 2016-2022 d’Ali Bongo Ondimba.

En effet, l’engagement d’Ali Bongo Ondimba pour cette période comprenait une réaffirmation, celle de faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025, avec une ambition: l’Égalité de Chances, 3 priorités, 15 engagements, 60 actions, et 11 résultats attendus en 2022.

Le 13 octobre 2016, Issozé Ngondet, sitôt nommé Premier ministre,
publiait une liste d’actions prioritaires à engager durant les 100 premiers jours par son gouvernement.

Le premier rapport-bilan publié le 29 janvier 2017, qui n’était pas une évaluation concomitante, donnait les résultats suivants: Sur 172 mesures identifiées au départ, à l’arrivée, 36 de ces mesures étaient intégralement accomplies, soit 20%; 120 étaient en cours de réalisation; et 16 n’avaient toujours pas connu de mise en œuvre.

Si Issozé avait évoqué «des raisons liées à l’inertie de certaines structures administratives ou à l’indisponibilité de ressources budgétaires», il faut souligner qu’aucune information sur le suivi de la mise en oeuvre de ce programme n’est communiquée jusqu’à ce jour à l’opinion.

À trois ans de l’échéance fixée pour mesurer les 11 résultats attendus en 2022, le Secrétariat Général du Gouvernement (SGG) qui a hérité des missions du BCPSGE est appelé pour édifier les gabonais sur la mise en œuvre effective du programme électoral du chef de l’État, et sur la cohérence de ce programme avec les autres plans que sont le PSGE, le PRE, les PAP, les feuilles de routes gouvernementales, etc.

Ces dernières contiennent-elles les priorités visées par le programme électoral pour atteindre les 11 objectifs escomptés?

Le peuple doit le savoir. Le vrai débat est là.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photo : DR

GI/PLO/FM/19