Chronique du jour : l’impact de la cabale contre Brice Laccruche Alihanga

Jeudi , 9 mai 2019 (GabonInitiatives) – On a beau déplorer le niveau assez médiocre de la démocratie et de développement du Gabon, cela ne saurait justifier la cabale contre Brice Laccruche Alihanga (BLA).

On a beau désirer “chasser” Ali Bongo Ondimba du pouvoir, cela ne saurait justifier la xénophobie qui désormais s’enracine chez les gabonais.

On a beau reprocher à la Cour Constitutionnelle de ne pas déclarer la vacance du pouvoir, cela ne saurait justifier que le Directeur de Cabinet du président de la République devenu le directeur de conscience de cette institution.

Mêmes ceux qui savent lire en français courant, font semblant d’ignorer que le DC du chef de l’État ne s’est jamais départi de ses missions bien codifiées par décret.

Ils ignorent royalement qu’à force de mettre sur la scène publique le débat sur les origines, la race, et autres basés sur le faciès, ils sèment les graines qui finiront par transformer le Gabon en une bombe dormante.

Au final, ne sachant comment abattre Ali Bongo, finalement très fort pour eux, ses thuriféraires croient avoir trouver proie facile à écraser en la personne de Brice Laccruche Alihanga; ils attendront longtemps.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photo : DR

GI/PLO/FM/19