Chronique du jour : Le Gabon est-il un pays attractif pour les investissements ?

Jeudi, 8 août 2019 (GabonInitiatives) – Le nouveau ministre de la Promotion des investissements, des partenariats public-privé, chargé de l’amélioration de l’environnement des affaires, Jean Fidèle Otandault, rencontre depuis sa prise de fonction, ses parties prenantes en vue d’élaborer une stratégie nationale de promotion des investissements. C’est ce que rapportent les médias gabonais.

Si on peut apporter une petite contribution à son initiative, nous suggérons de procéder à l’évaluation des stratégies passées, dont on peut tirer des leçons.
Elles datent des années quatre-vingt et deux mille. Il y a d’abord eu la création des centres gabonais du commerce extérieur. Certains hauts cadres ayant dirigé ces centres sont encore en vie. On peut les consulter afin de tirer les bonnes pratiques de leur expérience durant la période d’existence de ces centres.

Il y a eu ensuite les journées économiques dont nous avons été un des témoins, et notamment la première d’entre elles, à savoir les premières journées économiques  Franco-Gabonaises qui se sont déroulées à la chambre de commerce et de l’industrie de Paris devant Omar Bongo Ondimba lui-même et 13 membres de son gouvernement.

Enfin, en ses debuts, le pouvoir actuel avait décidé de renforcer le rôle des conseillers économiques de nos ambassades afin qu’ils deviennent des VRP de notre pays à l’étranger.

Quels ont été les résultats de ces trois strategies? L’objectif visé jadis étant l’attractivité du Gabon à l’étranger pour attirer les investisseurs. Car, on ne le dira jamais assez, pour atteindre l’émergence en 2025, l’attractivité du Gabon doit être l’un des déterminants fondamentaux de son développement économique et de la création de richesses.

Les actions suivantes doivent alors être priorisées à savoir: l’amélioration du climat des affaires, la construction des infrastructures, l’amélioration de l’éducation, le changements dans la culture business, mais aussi une stratégie de marketing et de promotion d’une image de marque forte de notre pays.
Telle sont les pistes pour enrichir la réflexion du ministre chargé de la promotion des investissements.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photo : DR

GI/PLO/FM/19