Chronique du jour : Le dialogue social en question, une réponse à Marcel Libama et à ses collègues

Lundi, 22 avril 2019 (GabonInitiàtives) – Le Premier Ministre, Julien Nkoghé Békalé, a la volonté de faire du dialogue social un élément fondamental de sa gouvernance.

En effet conviant toutes les confédérations, fédérations,  et centrales syndicales mardi 23 avril prochain à l’hôtel Nomad de Libreville pour une importante séance de travail, le chef du gouvernement s’inscrit pleinement dans la définition de l’organisation internationale du travail qui souligne que le dialogue social inclut toutes formes de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions d’intérêt commun liées à la politique économique et sociale. Selon cette définition, l’invitation du Premier Ministre prouve qu’il est ouvert au dialogue.

Les principaux points qui seront abordés sur la vie économique et sociale de notre pays méritent que les partenaires sociaux soient des dignes représentants des travailleurs et des employeurs lors des débats. Ils ont enfin entre leurs mains, une occasion pour proposer ou infléchir les politiques publiques du Gabon.

Marcel Libama, syndicaliste gabonais mondialement connu réclamait ce dialogue social, le Premier Ministre l’a accepté, l’heure est donc maintenant travail. Mais des dialogues, il y en a eu des milliers dans notre pays; malheureusement les conclusions qui sortent de telles assises sont souvent très ambitieuses et finissent souvent dans les tiroirs.

C’est pourquoi nous recommandons aux parties prenantes la mise en place d’un comité de suivi, et un plan d’actions réaliste qui tienne compte de la situation économique et financière réelle de notre pays.
Autant s’accorder sur deux projets réalisables que d’égrener des centaines qui ne seront jamais mis en œuvre.

Soyons fidèle dans des petites choses, pour qu’on nous en confie des grandes plus tard. Telle doit être la règle à méditer lors de ces assises.  Bonne journée de préparation.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photos : DR

GI/PLO/FM/19