Chronique du jour : Les conséquences de la tentative du coup d’état pour l’économie gabonaise

Mardi, 8 janvier 2019 (GabonInitiatives) – Avec la psychose qui a atteint les populations gabonaises et particulièrement celles de Libreville le lundi 7 janvier 2019 à 6h du matin suite à l’annonce à radio Gabon des soldats mutinés, l’économie gabonaise s’est subitement bloquée, à commencer par les commerces de détail qui fournissent tout ce qui est indispensable pour le petit déjeuner et le déjeuner (pain, viennoiserie, lait, beurre, miel, sucre, oeufs, fruits…); puis le secteur des transports s’est enlisé, et s’en est suivi les marchés, les magasins et tout le pays dont le confinement des populations chez elles.

Coup d'état au Gabon, en direct de Libreville. Les militaires au pouvoir
Coup d’état au Gabon, en direct de Libreville. Les militaires au pouvoir

La coupure d’Internet ( bien que pour des questions de sécurité) est venue ajouter au blocage de l’économie faute de possibilités des transactions, avec le reste du monde, passant par ce Canal.

Ni les écoles, ni les centres de santé, ni les administrations publiques et privées n’ont fonctionné ce lundi.

Si on estime le coût des pertes enregistrées par l’économie gabonaise, il dépasse sans doute les 50 milliards de FCFA, ce qui
représente 5 à 7% du PIB annuelle du Gabon.

C’est pour nous, la leçon la plus importante à retenir de cet évènement malheureux.

La suite de l’évaluation et de l’analyse de cette tentative de pusch dans nos prochains textos.

PETIT-LAMBERT OVONO
Évaluateur certifié des politiques publiques.

GI/PLO/FM/19