Chronique du jour : comment SOGEVAL analyse-t-elle les politiques publiques ?

Samedi, 25 mai 2019 (GabonInitiatives) – Notre Think Tank utilise une méthode décrite ci-dessous. C’est celle dont se sert chacun de nos consultants pour son analyse des politiques publiques.

Cette méthode peut-être enrichie par des apports théoriques et pratiques divers. Pour la société gabonaise de suivi et de l’évaluation des politiques publiques (SOGEVAL), nous avons choisi une analyse en six (6) phases ou séquences, dite analyse séquentielle des politiques publiques.

Phase 1 – L’identification d’un problème

Un problème est identifié par le système politique comme exigeant un traitement, et il s’inscrit sur l’agenda d’une autorité publique. Cette phase englobe donc la perception des évènements et leur définition en termes de problème public, l’agrégation des intérêts et l’organisation des demandes, puis enfin, la représentation et l’accès aux autorités.

Phase 2 – La formulation des solutions

Des réponses sont étudiées, élaborées, négociées pour établir un ensemble d’actions de l’autorité publique.

Phase 3 – La prise de décision

Le décideur gouvernemental officiellement habilité choisit une solution particulière qui devient une politique légitime.

Phase 4 – La mise en œuvre de la politique

Une politique est appliquée et administrée sur le terrain. La mise en œuvre de la politique décidée suppose l’organisation des moyens à disposition pour y parvenir, l’interprétation par l’administration de la politique telle que définie par les autorités publiques et, enfin, son application sur le terrain.

Phase 5 – L’évaluation de la politique

Des réactions sont formulées suite à l’application de la politique publique. Elles donnent lieu à un jugement de la part des décideurs. Il s’agit d’apprécier la performance de l’action gouvernementale en question. Cela inclut la spécification des critères de jugement à retenir, la mesure des données à disposition ainsi que leur analyse.

Phase 6 – La terminaison de la politique

Cette phase est celle de l’arrêt d l’action publique. Elle est consécutive à la résolution du problème, et suppose donc l’abandon de l’intervention publique ou la mise en place d’une nouvelle intervention et constitue une phase de changement. Notre choix est inspiré du savant Jones, et date. Essayez le.

Ce qui compte ici, c’est d’expérimenter chacune des phases décrite dans l’analyse des politiques publiques conçues et mises en œuvre dans notre pays le Gabon. Dotés de nos propres conclusions concrètes, débattons sans passion au lieu de kevazinguer.

Bon début de week-end.

Crédit photo : DR

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

GI/PLO/FM/19