Chronique du jour : Quel bilan peut-on faire pour ce 59ème anniversaire de l’indépendance du Gabon

Jeudi, 15 août 2019 (GabonInitiatives) – Un bilan suppose qu’il y a eu depuis le 18 août 2018 une planification stratégique et opérationnelle pour des projets dont les résultats devaient être présentés aux peuple gabonais le 17 août 2019.

Nous voici donc à la veille de la présentation de ce bilan par le Président de la République, Chef de l’État. Auparavant, il nous faut revisiter les perspectives tracées dans son discours du 16 août 2018.

Dans cette adresse d’il y a un an, le chef de l’État avait renouvelé son disagnostic fait en 2009 sur la situation du Gabon et promettait de poursuivre avec les ruptures en 2019. Parmi les projets devant y contribuer, une dizaine devait figurer dans l’agenda gouvernemental.

Il s’agit du passage de notre économie d’un modèle de rente et d’extraction à un modèle de production; de l’opérationnalisation du Fonds d’Initiatives Départementales; de la poursuivre de la mise en œuvre du projet égalité de chance et la méritocratie; de la bataille contre le gaspillage; de la lutte contre la corruption; du  combat contre la mauvaise gouvernance; de stopper le fardeau de la dette; de l’assainissement des finances publiques pour le rééquilibrage de nos finances publiques, relancer la croissance et créer des emplois; de trouver de nouveaux investisseurs pour la SEEG; et enfin de la réforme du secteur éducation par l’organisation d’une Task force éducation.

Discours d’annonces certes, mais avec courage, le chef de l’État affirmait aux Gabonais, les yeux dans les yeux, qu’il savait qu’il allait être jugé par nous et par l’histoire. C’est le moment du jugement.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photo : DR

GI/PLO/FM/19