Chronique dominicale : le parlement gabonais ne joue pas son rôle

Libreville, 14 avril 2019 (GabonInitiatives) – Un parlement est censé être la représentation du peuple, aussi, il dispose de plusieurs instruments pour interpeller le gouvernement et au besoin, lui coller une motion de censure.

Au Gabon, les députés semblent toujours se débiner devant leurs responsabilités, poussant les extrémistes à les traiter de godillots et de chambre enregistrement. C’est pas parce qu’on a été investi par un parti politique qu’on n’est pas un élu du peuple, autrement, modifions une fois pour toute le code électoral et élisons les députés du PDG et non les députés du Gabon.

En effet, il est inconcevable que l’Assemblée Nationale se taise devant la grogne des élèves et des étudiants qui manifestent pour une cause juste et non politicienne.

Jusqu’à quand le parlement va t-il attendre pour interpeller le gouvernement en direct pour une séance des questions au Gouvernement sur ce sujet? Se défausser ainsi est une honte pour ce parlement, un déshonneur pour notre pays.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL.

Crédit photos: DR

GI/PLO/FM/19