Chronique dominicale : Evaluation de la politique de décoration

Dimanche, 18 août 2019 (GabonInitiatives) – Le 16 août au soir, Gabon Première a organisé un plateau explicatif sur le fonctionnement de la grande Chancellerie des Ordres nationaux.
L’Amiral Hervé Nambou Douani, l’ancien premier ministre Paul Biyoghe Mba, et quelques membres de cette institution étaient présents.

Ce qu’on peut retenir, c’est que la grande chancellerie, s’appuyant sur la loi, procède simplement aux arbitrages dans le choix des futurs récipiendaires des médailles, et à la gestion de celles-ci. Le grand et vrai problème restant étant celui du choix des gabonais à décorer. En effet, le législateur a voulu que ce soit les gabonais eux-mêmes qui en fassent la demande et que ce soit les chefs des administrations publiques qui les transmettent après avis ou notation. Quand on sait le niveau de haine, de tribalisme, et de corruption qui sévissent dans notre pays, on est obligé de constater que ce sont toujours les mêmes qui sont décorés.

Or, de valeureux d’autres gabonais ayant servi leur pays, méritent sa reconnaissance. La grande chancellerie devrait à cet égard introduire une reforme dans le mode de choix des récipiendaires.
Elle devrait elle-même suivre au quotidien en toute confidentialité les nationaux dans leur parcours, et faisant honneur au pays, et les proposer aux décorations. De plus, les personnes désireuses devraient présentées elles-mêmes directement leur demande à la chancellerie selon des dates et des critères clairement définis. Enfin, un certain quota de dossiers présentés par le Grand Maître qu’est le président de la République peut-être examiné par la chancellerie.

Ainsi, il est temps que la moralité et l’égalité de chances voulue par le chef de l’État, pénètre dans nos réflexes pour reconnaître les gabonais méritants.  Bon dimanche à tous et bon repos.

À demain.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Crédit photos : DR

GI/PLO/FM/19