La BAD et le Gabon : relever les défis stratégiques pour la transformation économique du pays

Libreville, 10 octobre 2018 (GabonInitiatives) – Une délégation de la Banque africaine de développement (https://www.Afdb.org), conduite par Dr. Khaled Shérif, vice-président en charge du développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services, a été récemment reçue en audience, à Libreville, par le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba. C’était il y a une dizaine de jours. Les questions liées aux défis économiques du pays étaient au cœur des discussions.

La rencontre s’est tenue en marge de l’atelier régional de consultation sur le Document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique centrale (DSIR-AC) 2018-2025, combiné à la restitution de l’étude sur l’industrialisation durable de la filière bois dans les pays du Bassin du Congo, organisé par la Banque du 10 au 13 septembre 2018 dans la capitale gabonaise.

Avec un portefeuille actif estimé à 500 milliards de FCFA, ce pays fait partie des trois principaux clients de la Banque. Les activités financées par la Banque au Gabon dans le cadre de son Document de stratégie pays (DSP) pour la période 2016-2020 sont en cohérence avec le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) et les ‘‘High 5’’ (https://www.Afdb.org/en/the-High-5/) de la Banque.

Les discussions avec le Président gabonais se sont focalisées sur la situation économique du pays et sur la meilleure approche à adopter pour relever les défis de sa transformation structurelle, ainsi que le développement du capital humain, nécessaire à l’accélération de l’industrialisation. Il a été également question du rôle des politiques de substitution aux importations dans le secteur agricole et du potentiel de l’industrie du bois pour créer des emplois et de la richesse dans le pays. Le Président de la République a apprécié l’alignement de la stratégie-pays de la Banque sur sa vision de transformer le pays et a souhaité que ce partenariat puisse s’approfondir à travers davantage de projets d’investissement. Au-delà des financements, le Président de la République a sollicité les conseils de la Banque sur les reformes les plus à même d’attirer les investissements et sur les secteurs de l’économie méritant plus d’attention.

Le vice-président Khaled Shérif a aussi remercié le Président de la République pour le soutien que son gouvernement a fourni à l’organisation de l’atelier sur le DSIR-AC 2018-2025 et la restitution de l’étude sur le secteur du bois dans les pays du Bassin du Congo. Cette étude contribuera à aider les gouvernements des pays de l’Afrique centrale à répondre de manière opérationnelle au défi stratégique de l’industrialisation de la filière bois, pour en faire un des principaux moteurs de la transformation de leurs économies. Dr. Shérif s’est félicité de la bonne coopération avec le Gabon, et des résultats que le pays a atteints depuis l’interdiction de l’exportation des grumes de bois par le gouvernement et la création de la zone économique spéciale du Gabon (GSEZ) qui a permis d’augmenter de 29% la capacité nationale de transformation industrielle du bois.

Source: BAD

GI/18