Aigle pour lutter contre les fraudes douanières

Libreville, 15 novembre 2017 (GabonInitiatives) – Dans le cadre de ses missions régaliennes, notamment le contrôle aux frontières des importations et exportations, la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects a lancé depuis le 8 novembre dernier une opération dénommée “Aigle Douanes” visant à remettre de l’ordre et lutter contre les fraudes douanières dans le pays.

Cette opération, qui a pour objectifs d’optimiser les recettes douanières et de protéger les consommateurs des produits et trafics illicites en tous genres, vise essentiellement à « améliorer les recettes douanières », l’ « adoption d’un comportement civique par les usagers en matière de dédouanement », la « réduction de la fraude transfrontalière » et la « sécurisation de l’environnement des consommateurs ».

En clair, il s’agit d’identifier les dysfonctionnements afin de remettre de l’ordre et rétablir un climat de confiance suivant la volonté du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Initiée à la demande du Chef de l’Etat, son Directeur de Cabinet, Brice Laccruche Alihanga y veille personnellement à en juger par sa sortie inopinée au service des Douanes du port d’Owendo », le jour du lancement de l’opération. Une manière pour la présidence de donner un signal fort et surtout d’illustrer son attachement à la réussite de cette opération.

« Nous sommes parti de certains constats comme la baisse des recettes douanières ou l’augmentation de marchandises prohibées sur notre territoire, et nous voulons donc renforcer le contrôle des biens et des personnes à nos frontières », a clarifié Ike Ngouoni Aila Oyouomi, le porte-parole de la présidence lors d’une conférence de presse tenue à la présidence de République au lendemain du début de cette campagne.  

A l’identique de l’opération « Mamba », « Aigle » vise à lutter contre les fraudes douanières.

Les usagers sont invités à collaborer pleinement avec les agents des douanes commis à cette opération.

GI/ NN/FM/YKM/17