Afreximbank renforce ses liens d’affaires au Gabon

Libreville, 9 juillet 2017 (GabonInitiatives) – En opération de charme au Gabon, la Banque  Africaine d’Import-Export a rencontré de hauts représentants d’entreprises et d’institutions financières privées et publiques opérant dans le commerce et le développement à la faveur d’un forum organisé à Libreville, s’inscrivant dans la volonté d’Afreximbank d’intensifier ses activités en terre gabonaise, à renforcer les liens d’affaires entre la Banque et les acteurs économiques locaux et à échanger sur les opportunités de financement disponibles.

Placé sous le thème : « Transformer l’Économie par le Financement des Echanges Commerciaux », le tout premier  Forum d’Affaires d’Afreximbank organisé à Libreville a permis de poser les jalons d’un  partenariat entre cette banque, les acteurs économiques privés et le secteur public, afin de stimuler le commerce africain et  de soutenir  les efforts d’industrialisation déjà en cours en République du Gabon.

Ce forum s’inscrit dans la volonté de la Banque à renforcer ses activités dans le pays, en particulier dans le contexte de l’impact lié à la baisse des cours des matières premières.

Le Gabon est un pays membre et actionnaire d’Afreximbank. A ce titre, les opérateurs économiques privés et publics sont éligibles pour bénéficier des facilités de financement du commerce et services de conseils financiers octroyés par cette banque.

Dans cette perspective, et en vue d’intensifier l’impact développemental  au Gabon, Afreximbank a estimé qu’il était important de rencontrer les acteurs qui font l’économie Gabonaise afin d’échanger avec eux sur les opportunités de financement et en plus d’explorer les pistes de collaboration et comprendre leurs préoccupations afin d’adapter l’offre financière de cette banque aux besoins des opérateurs économiques locaux.

La mission conduite par le Directeur Général, Relations d’Affaires d’Afreximbank, René Awambeng a fait preuve de pédagogie afin d’expliquer les critères d’éligibilité pour bénéficier des financements.

« Vous êtes au cœur du développement du pays et nous voulons vous soutenir », a-t-il déclaré.

Au Gabon, le plan d’intervention d’Afreximbank tient compte de certains axes prioritaires définis par les pouvoirs  publics et le secteur privé à savoir: « la promotion de la transformation locale dans les secteurs agricole et forestier », l’ « augmentation de la capacité énergétique du Gabon pour soutenir son développement industriel », l’ « exploitation du potentiel minier », l’ « accélération de l’économie numérique », le « développement des infrastructures de logistique », le « développement du tourisme », et l’ « appui aux PME ».

Afreximbank qui reconnait l’importance de ces secteurs dans  le développement du tissu industriel,  la diversification de l’économie nationale et l’épanouissement du commerce extérieur prévoit de mettre à disposition des programmes et facilités de financements adaptés à chacun de ces secteurs.

En ce qui concerne l’agriculture et le secteur forestier, en tant que Banque de Développement, les financements d’Afreximbank ont pour objectifs la transformation  locale des matières premières, afin de faciliter la création d’emplois, la promotion des exportations à forte valeur ajoutée et l’amélioration des recettes d’exportation et fiscales.

Pour ce qui est des infrastructures, la mission de la Banque vise tout d’abord les infrastructures d’appui aux filières d’exportation notamment  la construction ou la réhabilitation des centrales électriques, le réseau de transport et de distribution,  des infrastructures portuaires et aéroportuaires, et de télécommunication.

Pour subvenir aux besoins des PME,  la Banque a mis en place une ligne de financement pour soutenir l’affacturage. Cet instrument permet d’accroitre l’accès des PME au financement et de faciliter leur intégration dans les chaines de valeur internationales.

« Nous mettons également en place des facilités pour la promotion du contenu local, pour assurer une plus forte participation des nationaux dans les secteurs clés tels que les industries extractives », a soutenu René Awambeng.

A ce jour Afreximbank a apporté un appui de près de 200 millions de dollars US à l’économie gabonaise, principalement dans les domaines de la « banque pour financer la Zone économique spéciale de Nkok » le « port à containers d’Owendo », le « développement de plantations d’huile de palme », pour ne citer que ces exemples.

René Awambeng a dit toute la détermination d’Afreximbank de s’engager à faire plus et à accompagner les ambitions du secteur privé, dans le cadre de leur nouveau plan Stratégique dénommé : « IMPACT 2021 : L’Afrique Transformée » dont les principaux piliers reposent essentiellement sur le « commerce Intra-africain », l’ « industrialisation et le développement des exportations », le « leadership dans le financement du commerce » et la « performance financière ». 

Dans ce contexte et en vue de concrétiser cette ambitieuse vision, la Banque a tissé plusieurs partenariats avec des Institutions internationales où, elle a notamment un arrangement avec la China Exim Bank à hauteur d’1 milliard de dollars US pour la création de  parcs industriels en Afrique et de zones économiques spéciales. Optimiste, M. Awambeng s’est voulu plus que rassurant : « Nous avons des programmes pour favoriser l’émergence des agences d’exportation et des facilités dédiées  à cela. J’espère  que ce forum permettra  aux entreprises gabonaises  d’explorer les opportunités de partenariat avec Afreximbank dans ces domaines ».  

GI/NN/FM/17