ADRIEN PETIT LE PLUS RAPIDE

_EtapeLibreville, 18 janvier (GabonInitiatives) – Le Français Adrien Petit se souviendra certainement de cette 4e étape de la Tropicale Amissa Bongo 2013 qui l’a vu remporter son premier succès depuis son passage chez les professionnels en 2011.

Le sprinter de l’équipe Cofidis malheureux depuis le départ de l’épreuve lundi dernier était toujours placé mais jamais gagnant. Aujourd’hui il n’a pas laissé passer l’occasion et c’est donc en toute logique qu’il a pu lever les bras au ciel, pour la première fois de sa carrière professionnelle. Le solide coureur français a donc ouvert son palmarès sur les routes du Gabon comme il s’était fixé l’objectif en s’engageant sur cette 8e édition de la Tropicale. Son physique de colosse était tout à fait adapté à ce genre d’arrivée où la force et la puissance devaient être les qualités premières pour atteindre le succès.
Pourtant tout n’a pas été facile aujourd’hui pour lui mais également pour les coureurs professionnels venus d’Europe qui ont découvert un parcours vallonné et très difficile à maîtriser. Les attaques étaient très nombreuses en début d’étape mais aucune échappée ne réussissait à se composer, car personne parmi les leaders ne voulait laisser la moindre liberté aux audacieux. On assista cependant à des tentatives individuelles de la part des Burkinabé très actifs, des Camerounais revigorés mais aussi des Ethiopiens et des Erythréens qui ne souhaitaient pas revivre le même scénario des premières étapes qui s’étaient toutes achevées par un sprint.

Il n’avait pas fallu grand chose pour que la dernière échappée soit récompensée. Avec Abdoul Aziz Nikiema (Burkina Faso), Jean-Bosco Nsengiyumva (Rwanda), Clovis Kamzong (Cameroun) et Meron Russom (MTN-Qhubeka), l’entente était parfaite. Meron Russom deuxième de la Tropicale 2012 était le plus combatif mais chacun aidait à la réussite de cette escapade. Malheureusement pour eux, le peloton des sprinters avait décidé de faire le travail pour les rattraper et c’est à seulement deux kilomètres de l’arrivée que le regroupement général avait lieu. Les équipes des professionnels Cofidis, Lampre-Merida, Lotto-Belisol et Europcar lancèrent alors leurs fusées pour décrocher la victoire de la 4e étape. Adrien Petit qui avait raté le coche ces derniers jours, fut le premier en action sans laisser personne le doubler. Le jeune français qui fut vice-champion du monde espoirs en 2011 tenait absolument à ce succès, les routes gabonaises lui ont donc porté chance.

Source : Presse Tropicale Amissa Bongo

GI/13

PARTAGER
Fabrice Mikomba - Expert Gabon et Afrique Centrale
Fabrice Mikomba est journaliste expert Afrique et Afrique centrale depuis 1989. Après avoir travaillé pour RFI et de nombreux médias on et off line il est désormais spécialiste Gabon et Afrique Centrale pour Gabon Initiatives et Info Afrique et ce depuis 2012.