Aaron Boupendza finit meilleur buteur en National

Libreville, 28 mai 2018 (GabonInitiatives) – Le jeune international gabonais des Girondins de Bordeaux, Aaron Salem Boupendza, prêté à Pau Fc, a fini meilleur buteur 2017 – 2018 du championnat national  français équivalent de la 3ème division avec 15 buts inscrits et 7 passes décisives en 22 matchs.

Trônant au sommet du classement des buteurs en national, Aaron Boupenza Pozzi a inscrit près de 40% des buts palois à lui seul, attirant ainsi plusieurs clubs au-delà de Bordeaux où Gustavo Poyet souhaiterait le tester avec l’effectif de ligue 1 des Girondins. Sur le plan sportif, les statistiques parlent d’elles-mêmes.

Le seul couac de cet enfant de 22ans né à Moanda dans la province du Haut – Ogooué au sud – est du Gabon est son caractère et son individualisme devant le but adversaire qu’il doit soigner. Les entraîneurs et éducateurs qui ont croisé le jeune gaucher de 22 ans n’ont pas toujours été unanimes à son sujet. Voici le portait en creux d’un enfant du siècle, talentueux, impatient, sûr de sa force, mais aussi terriblement individualiste.

« On a un garçon qui, dès qu’il est à vingt mètres du but adverse, il ne voit personne : Aaron Boupendza. Il a marqué des buts très importants, mais par excès d’individualisme, nous en a fait perdre quelques-uns », estime l’ex gloire du football francais, Marius Trésor pointent du doigt son individualisme avant de reconnaitre qu’ « il a toutes les capacités pour devenir un grand joueur, mais ça passe par un travail sur soi ». 

Aaron Boupendza ne veut pas passer une deuxième saison en National. Il clame haut et fort qu’il aimerait devenir le numéro 9 du onze de Gus Poyet. À ce stade-là, ce genre de déclarations peut prêter à sourire. Pourtant, au regard de l’effectif actuel, ce n’est pas impossible que le Gabonnais se fraye un chemin jusqu’à l’équipe première, derrière Braithwaite et De Préville.

Fils d’Urbain Boussamba, ancien international gabonais, l’ascension en équipe première d’Aaron Boupendza est avant tout contingente à sa capacité à travailler pour ses partenaires et à faire les efforts défensifs. Avec Gus Poyet à la tête de l’équipe, il n’y a aucune place pour les joueurs individualistes. Mais Boupendza semble avoir de la ressource. Après tout, on ne devient pas meilleur buteur de National en restant planté dans les seize mètres adverses à attendre le ballon.

GI/FM/NN/18