La Croisade « Murim estuaire 2015 » touche la femme de Kango

Après Ntoum, la Croisade « Murim estuaire 2015 » d’Edith Massounga De Langlade a sillonné la commune de Kango et ses environs le week-end écoulé en vue d’élargir son champ d’action pour mieux accompagner la femme gabonaise dans sa quête pour l’indépendance économique en vue de son autonomisation par le biais d’activités génératrices de revenus.11280085

Pendant deux jours (samedi et dimanche derniers), la caravane conduite par la lauréate du Grand prix du président de la République édition 2013, a sillonné avec son équipe d’experts, la commune de Kango et le département du Komo-Kango pour identifier les activités existantes et les porteurs de projets.11280074

A Kango, première escale de cette caravane, la présidente de l’Association pour le Développement de la Dola (ADD), a été accueillie par le Maire de la commune, Christian Menvie M’Obame qui a souhaité la bienvenue à la délégation avant de saluer l’initiative menée par Edith Massounga De Langlade.11280088

« Vous menez un combat noble qui vise justement à rendre la femme autonome. Voila pourquoi nous voulons vous encourager sur cette voie car la femme est le flambeau de notre société et, nous, osons espérer que cet élan de solidarité sera porteur pour chacune des femmes présentes dans cette salle », a loué le Maire Kango, Christian Menvie M’Obame.11280090

Comme elle a su le faire à Ntoum, il y a une semaine, l’initiatrice de la croisade « Murim Estuaire 2015 » a ouvert son cœur pour mieux se faire comprendre auprès de ses sœurs de Kango.11290023

« Se lever, cela veut dire pour la femme rurale, améliorer son quotidien en gagnant plus d’argent pour pouvoir contribuer aux charges du foyer, à l’éducation des enfants, aux vêtements, à la santé, et pouvoir s’offrir toutes ces petites choses dont on a envie sans avoir à tendre la main », en soulignant que « lors de sa tribune dans le journal l’Union, Madame Sylvia Bongo Ondimba a invité cette femme africaine talentueuse, créative, rayonnante, engagée, travailleuse, économe à se faire entendre et à revendiquer la place de choix qu’elle tient déjà au sein de la vie de tous les jours ».11290028

Avant de passer la parole aux experts qui l’accompagnent, Edith Massounga De Langlade a rappelé les objectifs de sa croisade qui visent en seul mot : l’autonomisation de la femme par le changement des mentalités et le saisissement des opportunités qui s’offrent à elle.11290056

En choisissant d’agir pour l’autonomisation de la femme gabonaise, la lauréate du Grand du président de la République a décidé de partager l’expérience de sa réussite à toutes les femmes du Gabon. Pour y arriver, elle se propose d’accompagner les femmes de Kango qui veulent réussir à travers « un encadrement technique » la « formation », la « fourniture de certains outils » et la recherche de « financement auprès des structures existantes ». A en croire Mme Massounga De Langlade, la réalisation d’un tel projet, ne sera rendu possible que si les femmes se regroupent en association et coopérative. Rôle expliqué à toutes les étapes par Félicien Ngoua Biké (expert en gestion de coopérative) et Mme Camille Benga (expert en organisation des associations).11280081

Après la commune de Kango, vendredi dernier, la caravane amenée par la présidente de l’ADD, a poursuivi sa croisade de sensibilisation à travers le département du Komo – Kango, notamment à Ekouk – chantier, Woubelé pont, Andem 2 et le PK68 avec le même l’objectif d’aider les femmes à se constituer en groupe d’association et de coopérative pour mieux s’organiser et s’assurer un développement économique pouvant améliorer leurs conditions de vie.11290054

« Nous osons espérer que cet accompagnement va servir à nos mamans, nos sœurs et nos enfants de pouvoir s’accomplir dignement dans la société », a émis le Maire de Kango à l’étape finale du PK68.11290062

Cette croisade que Murim a choisi de mener depuis déjà six ans, dès sa création dans la Dola, consiste à lutter contre la pauvreté des populations vivant en zone rurale et périurbaine, en favorisant le développement économique et social à travers l’autonomisation des femmes.11290074

Après la phase de sensibilisation, “la dame de cœur” promet des rencontres de terrain avec les femmes de Kango avant d’autres retrouvailles plus importantes.11290047

GI/VM/FM/NN/15