« Le bilan à mi parcours est positif », Ernest OGANDAGA (Maire du 1er arrondissement d’Akanda)

Dans un entretien accordé à notre rédaction, le Maire du 1er arrondissement de la commune d’Akanda, Ernest OGANDAG se félicite du bilan satisfaisant à mi parcours malgré l’absence du budget de fonctionnement qui tarde encore à se mettre en place: intégralité.DSC_0000243

GABONINITIATIVES ( GI) : Bonjour Monsieur le Maire, pouviez- vous présenter à vos lecteurs ?

Ernest OGANDAGA ( EO) : Je suis Ernest OGANDAGA, originaire d’Akanda, maire du 1er arrondissement de la commune d’Akanda. Je suis agent de l’état du ministère des affaires sociales, mon ministère d’origine avant d’être maire. Aujourd’hui j’ai passé huit ans au cabinet du ministre dans plusieurs ministères. D’abord avec le vice Premier ministre Maitre Louis Gaston MAYILA jusqu’à la séparation d’avec Madame le ministre des affaires sociales, de la Prévoyance sociale Anguilet Mba. Depuis le 06 janvier 2014, J’ai été élu maire du premier arrondissement d’akanda pour faire asseoir cette commune créee au départ à l’ancien conseil départemental du Cap Estérias et l’ancienne commune du Cap Estéria ; Notons que le premier arrondissement n’a hérité que du territoire administratif.

GI: Comment se déroulaient les échanges à l’époque ?

EO : La commune du Cap Estérias n’était qu’une subdivision de l’ancien département du cap. Dans ce département, il y’avait deux collectivités locales. Le cap étant un district ; avec un nouveau découpage, il est devenu une commune. Notons que cette administration locale a été remplacée par le 1er arrondissement d’Akanda et les activités ont démarré dès la prise de fonctions pour garantir la continuité de l’administration, tout simplement un transfert de compétences. Les dossiers étaient déjà en possession des prédécesseurs.

GI: Peux t- on avoir le bilan à mi- parcours depuis votre prise de fonction ?

EO : Le bilan à mi parcours est positif étant donné les avancées significatives à savoir au niveau de l’enregistrement par le dynamisme des membres du Conseil départemental dirigé par le Maire titulaire d’Akanda. Malgré le fait qu’il n’y ait pas encore de budget, il a mis en valeur son porte feuille pour le fonctionnement de la commune du 1er arrondissement avant que le budget ne soit mis à disposition. C’est d’ailleurs ce qui a permis le démarrage des activités au sein de cet arrondissement avec tout son confort présent. Le bâtiment occupé est en location faute d’infrastructures adéquates par l’Etat lors de la mise en place de la mairie du 1er arrondissement d’Akanda. Grâce au dynamisme et à la volonté du maire central qui a fait valoir son porte feuille relationnel, que la commune d’Akanda a pu démarrer ses activités et le bilan est positif parce la chaine administrative n’a pas été retardée. Il fallait trouver très rapidement un siège et la mise en élaboration d’un schéma fonctionnaire de service de la mairie non seulement du 1er mais aussi de 2nd arrondissement. Le but dans un premier temps, était la récolte et le recensement de tous les textes réglementaires concernant la gestion des collectivités locales d’où l’élaboration d’un cadre des fonctionnaires de la mairie, un organigramme suivi de l’établissement d’un projet de règlement intérieur au sein de notre mairie, pour saisir le fonctionnement de chaque entité au sein de la mairie afin que les objectifs assignés soient atteints. Il y’a eu également la préparation des axes prioritaires parce qu’après cent jours, il fallait déjà voir quelque chose sur le terrain. Une organisation a été mise en place avec la création d’un service général de l’administration qui a en son sein, trois bureaux d’administration : celui des finances, du personnel enfin celui du service contentieux. Ce service n’est pas réellement opérationnel faute de dotations budgétaires ; Pour l’instant, le fonctionnement est assuré par le personnel de la mairie. Quant aux autres bureaux, ils sont déjà fonctionnels depuis. Au niveau de la légalisation des actes de naissance, dès que l’usager vient, il est reçu et servi. La durée maximale pour un dossier nécessitant d’autres enquêtes, est de 24 heures, en cas de difficultés, la durée est de 48 heures. Dans l’organisation de la mairie centrale, la vision de son édile numéro un est que le département d’Akanda soit une commune Pilote afin de rattraper quelques erreurs du passé dans son organisation avec un personnel qualifié en suivant les institutions de la mairie centrale, « l’hôtel de ville ».

Par Narcisse NGOULOU