23ème FESPACO : Zoom sur le cinéaste Philippe Mory…

Philippe-MoryLibreville 21 février (GabonInitiatives) – , Invité d’honneur au 23ème FESPACO, le Gabon qui vient de célébrer les 50ans de son cinéma devrait constituer la grande attraction des acteurs du 7ème art au Burkina-Faso. Occasion de mettre en vedette et rendre hommage à  Philippe Mory, le père fondateur du cinéma gabonais pour l’ensemble de sa carrière.

 « Je m’appelle Philippe Mory. Je suis Gabonais. J’appartiens à la tribu des Galoas. De Lambaréné en descendant vers le fleuve les Galoas s’étendent jusqu’à Ashuka, sur l’Ogoué et autour des lacs environnants. Ma langue maternelle est le Myéné. Les Galoas servirent longtemps d’intermédiaires entre les tribus du haut fleuve et celles des bords de l’océan. Lambaréné fut fondé pour permettre aux petits bateaux à vapeur d’accoster. Le débarcadère permit aux commerçants de faire de cette ville le chef-lieu de l’Ogooué-maritime et l’un des centres le plus actifs du Gabon. Ce qui explique mes origines métisses. Mon père était un forestier blanc. Ma mère était une villageoise galoase. Mon père disparut comme il était venu mais c’était à l’époque le sport national. Très peu d’expatriés repartaient de leur campagne coloniale avec leur progéniture sous le bras. Ma mère n’eut qu’un enfant d’où mon nom, Mory, le fils unique. À l’âge de 7 ans elle m’abandonna sur un banc de sable à quelques pas de la mission Schweitzer ». IMG_0772

1954 « Afrique-sur-Seine » de Paulin Vieyra

1958 « L’Enfant au fennec » de Jacques Dupont

1959 « On n’enterre pas le dimanche » de Michel Drach, Prix Louis Delluc 1959

OLYMPUS DIGITAL CAMERA1960 « Les Filles sèment le vent » de Louis Soulannes
1962 « La Cage » de Robert Darène, sélection Cannes 1963
1971 « Les Tam-tams se sont tus » de Philippe Mory
1973 « Obali » (1ère version) de Philippe Mory
1978 « Un enfant du village » de Philippe Mory
1994 « Le Grand Blanc de Lambaréné » de Bassek Ba Kobhio
1997 « Au bout du fleuve (Go zamb’olowi) » de Imunga Ivanga
1997 « Orèga » de Marcel Sandja
2000 « Dôlè « de Imunga Ivanga
2000 « Les Couilles de l’éléphant » de Henri-Joseph Kumba Bididi
2003 « Le Silence de la forêt » de Didier Ouénangaré et Bassek Ba Khobio
2005 « Inspecteur Sori : Le mamba » de Mamady Sidibé
2006 « L’Ombre de Liberty » de Imunga Ivanga
2010 « Tout blanc tout noir » de Philippe Alexandre et Philippe Mory
2011 « Le Collier du Makoko » de Henri-Joseph Kumba Bididi

2013 « La Clé »d’Olivier Dissouva

www.facebook.com/philippe.mory

 Source: COCOM

GI/13